FAQ

Ce n’est pas un robinet de radiateur ordinaire: son gros bouton abrite un système mécanique qui se dilate et se contracte en fonction de la température ambiante. Une telle vanne permet donc de régler la température de chaque pièce, en choisissant une position qui va généralement de 1 (le moins chaud) à 5 (le plus chaud). Il y a aussi une position * (antigel) avant la fermeture complète. Pour un salon ou une cuisine, la vanne se règle ordinairement entre 3 et 4 (20-22°C). Sur 4 (22°C) pour une salle de bains. Entre 2 et 3 (18-20°C) pour une chambre à coucher. Sur 2 (17°C) dans un hall. Et sur 1-2 (15-17°C) dans les pièces qu’on utilise rarement: chambre d’amis, buanderie, etc.

Lorsque la température ambiante baisse, le mécanisme se contracte, laissant entrer davantage d’eau chaude dans le radiateur pour augmenter le chauffage. Lorsque la température ambiante augmente, il se dilate et ferme l’arrivée d’eau.

Cette vanne permet des économies d’énergie lorsqu’elle est bien utilisée, car elle va se fermer automatiquement lorsqu’il y a des apports de chaleur autres que le chauffage: soleil entrant par les fenêtres, four, feu de cheminée. Mais si, par exemple, on oublie de la fermer alors qu’on laisse la fenêtre ouverte, la vanne réagit à la baisse de température et fait fonctionner le radiateur à plein régime!

Durant l’été, il est recommandé d’ouvrir les vannes à fond (sur 5) pour ménager leur mécanisme (s’assurer auparavant que l’installation de chauffage est hors service!)

Si dans une même pièce vous avez des vannes thermostatiques et un thermostat, vous avez deux possibilités :

  1. Vous donnez priorité au thermostat et vous réglez la température de consigne souhaitée à celui-ci et vous ouvrez complètement les vannes thermostatiques de ce locale. C’est le thermostat qui va limiter la température de ce local. Inconvénient : quand le thermostat est satisfait, c’est l’ensemble de l’installation qui se met à l’arrêt jusqu’au moment où le thermostat réenclenchera. Cela signifie que par exemple les chambres et salles de bains sont également à l’arrêt.
  2. Vous donnez priorité aux vannes thermostatiques alors vous mettez le thermostat sur le maximum et ce sont les vannes thermostatiques qui règlent la température de chaque pièce y compris la pièce où se trouve le thermostat. Avantage : vous avez du chauffage dans toutes les pièces. Il faut bien sûr régler les vannes thermostatiques de chaque local en fonction des besoins.

Avant d’appeler le chauffagiste :

  1. contrôler les piles du thermostat
  2. pour les chaudière gaz à veilleuse, voir si la veilleuse tient
  3. pour un chauffage au mazout, vérifier si vous avez encore du mazout
  4. pour un chauffage au gaz, vérifier si la vanne gaz du compteur et de la chaudière sont bien ouvertes
  5. lors de votre appel téléphonique veuillez donner :
    • pour les chaudière gaz et mazout, la marque de la chaudière, le modèle et si possible le numéro de fabrication et l’année (voir la plaque signalétique)
    • pour les chaudières mazout, la marque du brûleur ainsi que le modèle et si possible le numéro de fabrication et l’année (voir la plaque signalétique)
    • dans tous les cas, si la chaudière possède un écran digital et que celui-ci indique un code défaut, le communiquer en même temps que les données ci-dessus.
  1. si vous avez un filtre après le compteur, contrôler s’il ne doit pas être nettoyé ou remplacé.
  2. si vous avez un réducteur de pression, vérifier si celui-ci n’est pas bloqué.
  1. vérifier la pression de votre installation, si la pression est en dessous de 6 bars alors le groupe de sécurité doit-être remplacé
  2. la pression est supérieure ou égale à 6 bars alors il faut installer un régulateur de pression.